Liens sociaux Chercher Menu de connexion utilisateur
Outils

Acheter un Classic ou un Silver

Classics et Silvers/Acheter un Classic ou un Silver
Il est possible de débuter en Flying 15 à des prix très compétitifs. En savoir plus sur la course d'un Classic ou d'un Silver Flying 15.

Acheter un Classic ou un Silver

Que ce soit en course ou en loisir, le Flying Fifteen offre des sensations jubilatoires combinées au facteur sécurité d'une quille permettant de bien se remettre à plat si jamais les choses devenaient incontrôlables. La popularité continue de la classe signifie qu'il y a beaucoup de bateaux de clubs bien entretenus qui régatent régulièrement.

Le succès des catégories Classic et Silver fait que de nombreux bateaux anciens ont été équipés de gréements, voiles, safrans et quilles modernes, et que leurs propriétaires ont passé de nombreuses heures à les amener à un état optimal. Lorsqu'ils arrivent sur le marché, ces bateaux représentent la meilleure valeur intrinsèque , car ils ne nécessitent que peu voire pas du tout de travaux avant de naviguer en régate au niveau du club ou à un niveau supérieur.

Cela dit, beaucoup de propriétaires ont une approche extrêmement pratique. Certains bateaux ont été récupérés au fond d'un hangar pour une petite somme d'argent (la gratuité n'est pas inconnue!), puis progressivement restaurés et améliorés en fonction du temps et du budget disponibles sur plusieurs saisons. Certains de ces bateaux sont maintenant de haut niveau et au sommet de leur catégorie.

Wooden Flying Fifteen at speed

Avant d'acheter un Fifteen, cela vaut la peine de parler à des propriétaires de leur bateau, comment ils l'utilisent et de ce qui fonctionne pour eux, afin d'aborder l'achat avec un certain degré de connaissance. Si vous êtes nouveau dans la classe, essayez d'organiser une navigation d'essai, la plupart des propriétaires seront heureux de vous emmener pour vous montrer le bateau. Il est évidemment utile de consulter la liste des bateaux à vendre sur le site web pour se faire une idée des prix et des disponibilités. Contactez les instances de la Classe par téléphone ou par e-mail - elles sont là pour aider et conseiller les acheteurs et les vendeurs et encourager les gens à rejoindre la classe sur la base de conseils impartiaux. Lorsque vous allez voir un bateau, il peut aussi être utile d'avoir quelqu'un avec vous qui sait ce qu'il faut regarder.

Que vous préfériez la joie d'un bateau en bois verni ou la perspective de l'entretien plus facile d'un bateau en polyester ou en composite, le point principal à retenir est que le plus jeune des Classics a environ 30 ans et que les Silvers ont environ 20 ans et doivent être examinés en conséquence. À moins que vous ne soyez pas opposé à une intervention chirurgicale majeure, les bateaux qui ont fait l'objet de soins et d'un entretien réguliers constituent une meilleure perspective pour la plupart des propriétaires, car leur équipement peut être amélioré en fonction des besoins, à condition que la coque soit saine.

Les principales zones à vérifier sur la coque se situent autour de la quille et du pied de mât, où les contraintes sont les plus importantes. Les coques en bois ou en fibre de verre ne doivent pas présenter de fissures significatives ou de ramollissement, ce qui pourrait nécessiter de gros travaux. Les fixations des haubans et de l'étai sont également des points critiques. Les tensions des gréements modernes sont plus élevées que sur les bateaux anciens, il faut donc rechercher des signes de faiblesse qui nécessiteraient une réparation ou un renforcement. Le remplacement des roulements de gouvernail est une opération de routine, mais vérifiez que le tube de gouvernail ne fuit pas dans le caisson arrière ou ne bouge pas dans la coque en raison de son âge ou d'un choc. L'accès au tube du gouvernail est assez difficile et cela vaut la peine d'être vérifié.

Les caissons de flottabilité doivent être en bon état ainsi que les réserves de flottabilité lorsqu'elles sont installées. Vérifiez que les raccords fixés à travers le pont ne risquent pas de percer un boudin gonflable le jour où vous en avez particulièrement besoin!

Si vous le pouvez, essayez de faire peser la coque. Il est peu probable que le bateau soit au poids minimum, mais plus il est léger, mieux c'est. Les bateaux en polyester, en particulier, ont tendance à absorber l'eau. Il peut donc être nécessaire d'assécher la coque, puis de la refermer pour éviter toute nouvelle infiltration. Les zones particulières de pénétration se trouvent dans la coque à travers les boulons de la quille ou dans les nervures de renforcement. L'ouverture des réservoirs de flottabilité et la ventilation complète du bateau sous abri pendant l'hiver peuvent réduire le poids de manière significative avant de commencer tout travail de rescellement. Les bateaux en bois absorbent également l'eau, il est donc important de s'assurer que les couches de peinture et de vernis de protection sont en bon état.

Les safrans et les quilles sont essentiels aux performances et coûtent assez cher. Un bateau dont l'un ou l'autre, ou les deux, ont été remplacés est donc un atout indéniable si vous souhaitez régater. Les quilles des bateaux anciens avaient une section transversale étroite dans la zone de la gorge du voile de quille, ce qui réduit la surface latérale et tend à diminuer la capacité à remonter au vent. On peut remodeler la zone avec de l'époxy, mais c'est un travail délicat. Les safrans modernes ont un axe situé plus près du centre de la lame, ce qui procure une sensation plus équilibrée à la barre et favorise la vitesse. Les anciens safrans avaient un axe presque à l'avant de la lame, qui avait tendance elle-même à être plus mince, ce qui rendait le bateau ardent et plus délicat à barrer. Et les lames étroites peuvent décrocher à haute vitesse, avec un risque de perte de contrôle à des moments critiques - ce qui promet des sensations!

Après avoir examiné la coque et les appendices, vous pourriez penser que le gréement vient tout de suite après. En réalité, le prochain élément à examiner est la remorque. L'arrivée des remorques basses, où la quille se trouve sous la ligne d'essieu, a transformé l'aspect pratique du Fifteen. Les remorques basses permettent une mise à l'eau et une récupération plus faciles dans moins d'eau, ainsi qu'une expérience de remorquage plus agréable, le centre de gravité étant très bas et offrant une grande stabilité ainsi qu'une moindre résistance aérodynamique derrière la voiture. Il est également beaucoup plus facile d'accéder au bateau pour gréer ou dégréer. Qu'elle soit ancienne ou neuve, vérifiez que la remorque, les roues, les pneus et les roulements sont en bon état et capables de transporter le bateau.

Les remorques modernes sont généralement galvanisées et une poutre transversale au-dessus des barres latérales pour soutenir le mât du bateau lors du remorquage est également une caractéristique utile. De nombreuses remorques étant utilisées pour la mise à l'eau, vérifiez régulièrement les roulements, en particulier si vous remorquez sur une certaine distance et si vous mettez le bateau à l'eau dans la mer. Enfin, une remorque équipée d'une roue jockey pneumatique permet de déplacer le bateau plus facilement qu'une remorque à jante pleine, notamment sur l'herbe ou les galets.

En ce qui concerne le gréement, vous n'aurez peut-être pas besoin de remplacer le mât immédiatement, voire pas du tout, mais vérifiez que les câbles de haubans ne s'effilochent pas et idéalement remplacez-les, à moins que vous ne sachiez qu'ils sont presque neufs, ils ne coûtent pas chers. Vérifiez que le mât et la bôme ne présentent pas de corrosion ou de fissures de tension autour des raccords, et que l'espar lui-même est bien droit. Les mâts les plus populaires sont chez Proctor/Selden l'Epsilon mais aussi l'Alto, ou chez Superspars le M2 (mais qui n'est plus au catalogue fabricant).

Pour ceux qui naviguent en tête de flotte, les voiles représentent un budget annuel, mais pour ceux qui arrivent dans la classe ou qui disposent d'un budget limité, un jeu de voiles peut avoir besoin de durer un certain temps, alors vérifiez qu'elles sont en bon état et qu'elles ont encore de beaux jours. Si votre budget ne vous permet pas d'acheter un nouveau jeu de voiles, cela vaut la peine d'en parler aux fabricants, ils ont souvent des occasions venant de pratiquants de haut niveau qui achètent un nouveau jeu dont le coût peut aller jusqu'à la moitié du neuf.

La disposition et le choix de l'accastillage sur le Fifteen sont libres, ce qui donne au propriétaire une grande liberté pour organiser les choses selon ses préférences personnelles. La clé de tout est que les pièces d'accastillage fonctionnent, qu'elles soient montées solidement (tout doit être boulonné) et que les cordages courent librement. Il n'est pas nécessaire d'avoir des roulements à billes coûteux sur tous les éléments, et la poulie la plus haut de gamme est gaspillée si le parcours du cordage est tortueux avec de mauvais angles d'entrée et de sortie. Le temps passé à s'assurer que les commandes fonctionnent correctement est un bon investissement et ne signifie pas nécessairement le remplacement des accessoires - souvent, un bon nettoyage, un montage correct et des cordages bien libres peuvent transformer le bateau.

Derniers points à regarder au moment de l'achat: les accessoires, en particulier les tauds de dessus et de dessous, la couverture de protection du safran, le compas, et tout accessoire qui pourrait limiter votre budget d'armement. 

Une fois acheté votre bateau ancien, profitez-en du mieux possible; prenez-en soin et il vous récompensera par de nombreuses heures de navigation et de compétition, avec beaucoup de moments d'intense plaisir!

Retour au sommet